Grand prix de Formule E de Paris : « ça pollue moins ou pas » ?

Par défaut

Dans quelques jours se tiendra le grand prix Formule 1 E en plein centre de Paris, autour du palais des Invalides. Des formules 1 électriques, pour montrer que l’électricité ne pollue pas et donc qu’on peut même les introduire en plein milieu des grandes villes.

Questions en vrac :

  • Une voiture électrique, si ça n’émet rien, ça pollue moins alors ou pas ?
  • Ça pollue moins ou pas de faire venir des 4 coins du monde des semi-remorques diesel par dizaines pour faire venir les formule-E et tous leurs mécanos ?

  • Ça pollue moins ou pas de produire de l’électricité avec du charbon majoritairement ? avec du nucléaire ?
  • Ça pollue moins ou pas de recouvrir de 10cm de bitume des pavés bicentenaires historiques ? et de le gratter 2 jours après ?
  • Ça pollue moins ou pas d’inciter la population à admirer, envier, donc imiter des gens qui conduisent à 200km/h dans des rues où nous en moyenne on se déplace plus lentement en voiture qu’en vélo ?
  • Ça pollue moins ou pas, une voiture qui consomme tous les ans de moins en moins, mais qui tous les ans contient plus d’électronique complexe, de technologies, de matériaux techniques et élaborés, nécessitant des chaînes industrielles chaque années plus longues ? ça pollue moins ou pas ?

Formule EUn article très intéressant à lire sur DDmagazine.fr : Paris de trompe de course automobile

et un autre, à lire sur Clubic.fr : Grand prix de Formule E de Paris : un « désastre écologique » ?

Et le communiqué d’Europe Ecologie les Verts, dont le dernier paragraphe résume la question :

Alors que les piétons, les vélos et les transports en commun reprennent peu à peu leur part de l’espace que la voiture avait monopolisée à Paris, cet événement envoie un message à contre-sens : les piétons doivent laisser la place à des voitures qui tournent en rond.« Il y a quelques mois, les maires des grandes villes du monde étaient réuni-es à Paris en marge de la COP 21 pour envoyer un message écologiste aux États », rappelle Anne Souyris, coprésidente du GEP. « Aujourd’hui, quand on voit ce contre-sens écologique, on peut se demander où est passée cette volonté d’exemplarité et de modernité », regrette l’élue du 10e arrondissement.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s